Armée du Salut

En assistant au Congrès de l’Armée du Salut à Paris en 2018 avec le groupe de Porteurs de Flambeau, Victoria participe aux activités de service et à différentes réunions. « C’est là qu’est né le désir de voir Dieu prendre une place toute particulière dans ma vie. Oui, nous avons trouvé à l’Armée du Salut une seconde famille, une communauté dans laquelle nous sommes heureux de nous investir, aussi bien dans des activités de service comme les « marmites de Noël » que pour des activités pour les jeunes, les scouts, la musique, le culte, l’école du dimanche... J’aime y passer du temps, entourée par des personnes en qui j’ai confiance. » Aujourd’hui, la famille est toujours titulaire d’une carte de séjour provisoire. Le père travaille dans le bâtiment et la maman recherche un emploi. Quant à Victoria, elle est entrée dans l’un des meilleurs lycées de Strasbourg et pense faire des études de médecine. En venant chercher de l’aide à l’Armée du Salut, la famille a trouvé en même temps une communauté dans laquelle elle se sent bien et qui l’aide à reprendre pied dans la vie et à croire en un avenir. Propos recueillis par Cécile Clément De fil en aiguille, les enfants sont invités à participer aux activités de jeunesse, notamment de scoutisme avec les « Porteurs de Flambeau » . « J’ai trouvé des personnes bienveillantes, une ambiance chaleureuse. J’ai découvert les activités et les camps en pleine nature, rencontré d’autres jeunes de mon âge. Cela m’a permis de me sentir plus à l’aise et de m’intégrer plus facilement dans mon pays d’adoption. » Il y a aussi la musique. Victoria a déjà une bonne pratique du piano, et au poste les officiers ont créé un groupe de louange avec les jeunes. « Dans notre famille, nous aimons beaucoup chanter. Avec ma mère et mes tantes, nous avons participé à de nombreuses occasions au culte par des chants de louange en russe. C’est naturellement que j’ai trouvé ma place au clavier avec des jeunes qui partagent mes centres d’intérêt. » 1 Français Langue Étrangère : F.L.E. méthode d’apprentissage de la langue française pour les étrangers. « C’est là qu’est né le désir de voir Dieu prendre une place toute particulière dans ma vie. » UN DON pour soutenir l’action locale De nombreuses familles sont dans la même situation que celle de Victoria. Pour les aider, les postes ont besoin de votre soutien. 5

RkJQdWJsaXNoZXIy NTk2MzA=