Armée du Salut

Les Porteurs de Flambeau (PF) constituent le mouvement de type scout de l’Armée du Salut. Il s’adresse aux enfants et aux ado- lescents qui sont en contact avec la Congrégation : enfants de salutistes, de salariés, de béné- voles, de familles aidées et de quiconque est intéressé. Le public est varié et réunit des enfants de diverses catégories socioprofessionnelles. Le mouvement salutiste assumait cette diversité dès le début (entre les deux guerres) quand ses jeunes étaient remarqués dans les activités communes avec les Éclaireurs unionistes et il l’assume encore aujourd’hui. Alors que j’étais jeune directeur d’un camp d’été, un des jeunes souhaitant participer pouvait manifester des comportements violents. Après discussion avec l’équipe, il a été décidé de l’accepter. Évidemment, le jeune en question a posé un certain nombre de problèmes durant le séjour, épuisant l’équipe au point qu’elle désirait son renvoi. Après discussion, j’ai imposé La diversité socioculturelle dans le scoutisme que ce jeune reste au camp ayant déjà été renvoyé de tous les séjours qu’il avait faits auparavant dans d’autres associations. Mais j’ai pris en charge personnellement le jeune chaque fois que son comportement difficile posait un problème aux autres jeunes. « Laissez venir à moi les petits enfants », dit Jésus dans l’évangile de Matthieu, chapitre 19, verset 14 Lors d’autres camps, nous avons été amenés à accepter des jeunes en situation de handicap ou de troubles psychiques lourds suite à des demandes sociales ou institutionnelles. La décision de les accepter a été prise à chaque fois en équipe, après avoir pris connaissance des difficultés et des conduites à tenir. Ces expériences ont toutes été positives. Régulièrement, des enfants et parfois des animateurs musulmans participent à nos activités. La spécificité chrétienne de notre mouvement est bien expliquée aux familles tout en respectant leurs convictions religieuses. « C’est justement parce que vous êtes chrétiens que nous vous les confions car nous savons que vous avez des valeurs », affirment les familles. Dans l’une de nos troupes, nous recevons de très nombreux enfants de familles réfugiées. Certains viennent de pays en guerre entre eux. Nous apprenons à vivre tous ensemble en harmonie quelles que soient nos origines, nos cultures, nos religions et… ça marche ! Nous accueillons très régulièrement des enfants qui ont du mal à s’adapter dans la société. Souvent rejetés par les autres, nous les accueillons dans nos activités et faisons en sorte que les autres enfants les accueillent également. Un père nous faisait part récemment des progrès que faisait son enfant chaque fois qu’il participait à un camp avec nous. Nous pouvons proposer cet accueil car nos équipes sont plus nombreuses que l’effectif légal imposé. Cela nous permet un travail plus personnalisé. Les animateurs sont aussi issus des mêmes milieux variés que les enfants. Ils peuvent donc nous aider à réagir de la meilleure façon possible. Nous sensibilisons les équipes à l’importance d’accueillir les enfants quels qu’ils soient, dans la limite de notre capacité à le faire en toute sécurité. Nous formons les animateurs selon les diplômes légaux mais aussi suivant des thèmes de réflexion lors de rencontres organisées par l’Armée du Salut. Finalement, nous essayons de vivre en harmonie les uns avec les autres dès le plus jeune âge comme nous sommes tous appelés à le faire dans notre société. Philippe Clément Responsable Territorial des Porteurs de Flambeau DOSSIER L’accueil inconditionnel des enfants Témoignage 4 En Avant

RkJQdWJsaXNoZXIy NTk2MzA=