Armée du Salut

Comme tous les grands-parents pendant les vacances scolaires, ma femme et moi-même accueil- lons nos petits-enfants à tour de rôle à la maison. C’est l’occasion de garder le contact avec nos proches. De les suivre dans leur épanouissement et leur éveil à la vie. Et aussi de mesurer avec reconnaissance les progrès qu’ils réalisent dans de nombreux domaines et qui relèvent de leur microcosme. Pour eux, bien sûr, nous formulons les vœux les meilleurs. Nous souhaitons qu’ils grandissent en acquérant la connaissance et qu’ils s’affirment en accédant à une logique qui les aidera à raisonner plus tard. L’idée qu’ils mettent en application les valeurs chrétiennes qui leur ont été transmises et qui visent, parmi d’autres, à respecter et honorer Dieu, et à aimer son prochain, nous caresse aussi l’esprit. Intégrer un tel programme requiert préparation, patience, persévérance et foi. Il y a également une part d’observation qui intervient, un réel challenge pour les adultes que nous sommes, dans nos rapports avec nos petits-enfants. C’est évident qu’ils s’attendent, dans notre quotidien, à voir la juste démonstration de ce que nous leur communiquons comme étant les bonnes manières avec l’espérance qui nous habite. Souvent, comme vous, nos pensées se fixent sur les enfants qui sont moins chanceux que les nôtres. L’actualité est là pour faire en sorte que nous ne les oubliions pas. Raison de plus pour entourer la jeune génération afin qu’elle relaye, avec zèle et conviction, lorsque son tour viendra, un modèle de vie qui trouve son inspiration dans les saintes écritures. Dieu s’y exprime au travers du roi Salomon et dit : «Heureux ceux qui persévèrent dans mes voies... Heureux l’homme qui m’écoute... Celui qui me trouve a trouvé la vie » (Proverbes 8 : 32-35) Des mots pleins d’espoir pour tous ! Colonel Daniel Naud Chef de Territoire « Heureux l’homme qui m’écoute...» Édito 2 En Avant

RkJQdWJsaXNoZXIy NTk2MzA=